Achille & Gennaro Vinaccia

La fabrique familiale des Vinaccia a pu se prévaloir d'un passé glorieux, particulièrement concernant les mandolines dès la XVIIe siècle.

Pasquale Vinaccia, qui a hérité de l'entreprise familiale au début du XIXe siècle, dirigeait l'atelier au 53 de la rua Catalana à Naples avec ses deux fils Gennaro et Achille.

C'est après la mort de Pasquale en 1885, que ses deux fils poursuivent l'entreprise conjointement sous leurs noms respectifs jusque vers 1899/1900. Et c'est après cette date qu'une nouvelle étiquette apparaîtra, contenant que le texte "F.lli Vinaccia fu P.le & C..." (Frères Vinaccia fils de Pasquale & Cie).

Ainsi, la dynastie Vinaccia joua un rôle déterminant dans l'élaboration et l'évolution de la mandoline napolitaine dont voici un très bel exemplaire daté de 1900

La suite de l'histoire est dans l'annonce juste ici ! ⬇︎

Mandoline de Concert Gennaro & Achille Vinaccia de 1900 🎸

Mandolins

Antoine Di Mauro

Antoine Di Mauro est né en 1900 en Catagne.

Il est le frère de Joseph Di Mauro "senior" (1893-1966),et père de Joseph Di Mauro "junior" (1932-2001).

Avant d'arriver à Paris en 1934, il fabriquait déjà en Catagne des guitares et des mandolines. Une fois arrivé à Paris, il continua son activité de luthier en installant son atelier au fond d'un magasin de meubles dans le 20ème arrondissement. Quelques années plus tard, en 1936, il ouvrira son premier atelier, impasse Rançon. Puis après un déménagement en 1942, il s'installera au 47 Rue de la Réunion dans le 20ème arrondissement de Paris, dans son célèbre atelier portant l'enseigne : "LUTHERIE MODERNE".

Les guitares Di Mauro rencontrent dès l'époque un fort succès. Particulièrement les modèles de guitares jazz de type Selmer Maccaferri comme la Saint Louis Blues, la Boogie-Woogie et Spécial Chorus qu'Antoine Di Mauro à créé.

De nombreux artistes célèbres de l'époque ont joué sur une guitare Di Mauro : Jacques Brel, Georges Brassens, Henri Salvador, Sacha Distel, Jacques Higelin, Pat Metheny et bien sûr Django Reinhardt.

Ici, ce modèle est une Saint Louis Blues, datant certainement du début des années 1960. Avec ces 14 cases hors caisse elle est la guitare parfaite pour les solistes.

Mais elle présente une particularité très pratique également.

La suite dans l'annonce juste ici ! ⬇︎

Antoine Di Mauro Saint Louis Blues Deluxe 1960's 🎸

Jacques Favino

Jacques Favino est né en 1920 à Trecate dans le nord de l'Italie et arriva en 1923 à Paris. 

Il débuta sa vie professionnel en tant que menuisier ébéniste avant de s'orienter vers la mécanique. 

Puis, grâce à son beau-frère, c'est après la fin de la seconde guerre mondiale, en 1945, qu'il entra travailler dans l'atelier de Busato où il rencontrera notamment Jean Chauvet (1920-1981) avec qui il se liera d'amitié. 

Et c'est ce dernier qui va le formé à la construction du violon et lui donner goût à la lutherie. 

Ils s'installèrent à leur compte très peu de temps après, en 1946, et c'est durant ces années où ils partagèrent un atelier rue des Moines, après une rencontres avec un guitariste manouche, que Favino décida de se lancer dans la fabrication de guitares. 

Et c'est en 1956, après la séparation du duo Chauvet-Favino, que Favino se spécialisera dans la guitare.  

En effet, suite à une dispute, les deux compères se séparèrent et s'entendirent sur le fait que Favino ne ferait plus de violon et Chauvet, lui, plus de guitares. 

Favino produira beaucoup de guitares pour des grands magasins de Paris, comme Major Conn, Lutherie Centrale, Masse pas Cher, ou encore Pierre Beuscher. 

Et c'est grâce à ce dernier, ayant racheté les outils et les pièces détachées de l'atelier de guitare Selmer après l'arrêt de leur production en 1952, que Jacques Favino va s'atteler à la fabrication de ses premières guitares manouches. 

La suite dans l'annonce juste ici ! ⬇︎

Jacques Favino 5A de 1973 🎸

Un témoignage de la Beatlemania

Dès le début des années 60's, le rock bat son plein et inonde l'Europe entière. L'un des groupes les plus mythiques de cette période n'est autre que le Beatles. Dès 1962/1963, la Beatlemania débute et le public les voyant jouer sur Höfner, s'empresse de vouloir la leur.

Ainsi, la demande fut si forte que Hofner ne fut soudainement plus en mesure de maintenir la production s'ils avaient dû continuer à utiliser leur processus de peinture et de vernis traditionnel, qui rendait le processus de production long et chronophage.

Ainsi, ils introduisirent un nouveau revêtement pour guitare, beaucoup plus rapide à produire : c'est l'heure du revêtement en similicuir. 

C'était une solution rapide qui n'a duré que jusqu'à ce que l'entreprise soit en mesure de remédier à la très forte demande de production. Ce qui rend les guitare de cette époque d'autant plus rares.  

Étant datée de la 38ème semaine de 1963, cette Höfner 172 a été produite en pleine Beatlemania. Elle est un témoin de cette époque où le monde entier commençait à vivre au son des Beatles, The Rolling Stones mais aussi de Roy Orbison, The Shadows et Johnny Hallyday, pour ne citer qu'eux. Vestige de cette époque, cette guitare là est entièrement d'origine, et a été parfaitement réglée. 

La suite de l'histoire est dans l'annonce juste ici ! ⬇︎

Hofner 172 Red Vinyl de 1963 🎸

Electric Guitars

L'histoire O'Hagan

Jerry O'Hagan, est né en 1942 dans la banlieue ouest de Minneapolis.Il a étudié la musique à l'école et jusqu'en 1971/1972, il gagnait sa vie en enseignant et jouant de la musique dans des magasins de musique. 

Des suites de ce travail, en 1971/1972, il commença à travailler en tant que représentant du distributeur d'instruments de musique de Chicago : Targ and Dinner, qui distribuait notamment les guitares de la marque Guild. 

Il travailla ensuite chez Meloway, notamment distributeur d'une marque de guitares japonaises acoustiques : Yamaki. 

Des suites de cet emploi chez Meloway et après avoir admiré la qualité des guitares Yamaki, il décida de se lancer dans l'aventure des guitares japonaises lui aussi. 

Et c'est en 1975, que Jerry O'Hagan créa sa propre société d'importation et  commença à commercialiser des guitares acoustiques de marque Grande en provenance du Japon. 

Mais il arrêta ces importations trois ans plus tard en 1978. 

Et c'est en 1978/1979 qu'il se lança dans la fabrication et la commercialisation de ses propres guitares et basses après avoir élaboré le modèle Shark. 

O'Hagan Guitars était né !

La suite de l'histoire est dans l'annonce juste ici ! ⬇︎

O'Hagan Nightwatch Special Sunburst USA de 1980 🎸