Luigi Embergher

Mandoline Luigi Embergher Orchestra 1 de 1906

€1.390

 

Né en 1856 à Arpino, petit village au Sud-Est de Rome, (Antonio) Luigi Embergher vient d'une famille d'artisans du bois. 
Photo de (Antonio) Luigi Embergher
(source : ciociariaturismo.it) 

Beaucoup des familles de cette province de Frosinone vivaient de la fabrication en bois d'outils et de machines nécessaires à l'industrie de la laine. 
Mais à l'époque de Luigi Embergher, pour des raison politiques et économiques, cette industrie n'était plus aussi florissante qu'avant. Et les habitants de cette province durent changer de secteur d'activité, où déménager. 
En revanche la famille Embergher décida, elle, de rester à Arpino. 

Pour Luigi, tout était tracé, il suivra le même chemin que ces ancêtres, il travaillera le bois, il deviendra ébéniste. Et c'est des suites d'un voyage à Rome en tant qu'apprentis ébéniste, qu'il reviendra à Arpino pour travailler à la réalisation d'instruments de musique dans l'atelier que la famille Embergher a ouvert en 1870. 
Photographie de l'atelier Embergher vers 1900
(Source : embergher.com) 

Luigi Embergher s'installa donc à Arpino et débuta dans la fabrication de mandoline. 

Et c'est en 1888, grâce à une mandoline signée avec son étiquette, que l'on sait qu'à l'âge de 32 ans il s'émancipas de l'atelier familiale pour s'établir en tant que luthier indépendant à l'adresse suivante : Via Marco Agrippa N. 26. 
Et c'est peu de temps après, au début des années 1890 qu'il installa son premier atelier à Rome : Via dei Greci N. 21.

Puis s'en suivirent plusieurs autres atelier et changement d'adresse, avant d'arriver en 1906, date à laquelle il s'installe à l'adresse suivante : Via Delle Carrozze N. 19. 

Enfin, c'est en 1915 qu'il changea une dernière fois d'adresse pour s'installer Via Belsiana N. 7, jusqu'en 1960 date de fermeture de l'atelier. 
Publicité (1928-1933) pour l'atelier Embergher situé Via Belsiana N. 7
(Source : lippi.net) 

La mandoline ici présente, date et témoigne de ce nouvel atelier situé à Rome Via Delle Carrozze N. 19. Datée de 1906, soit l'année de son installation à cette adresse, elle est un repère historique de la vie et des évolutions des ateliers successifs de Luigi Embergher. 

Possédant une touche avec un radius, les instruments d'Embergher font partie de ceux qui ont popularisés l'école romaine en mandolines. 
La mandoline romaine et sa place dans l'histoire de la mandoline italienne
La Mandoline Italienne : Son évolution, nomenclature et types - Par Alex Timmerman 
(Source : embergher.com) 

Bien que l'on retrouve certaines caractéristiques dès le 18ème siècle notamment avec les mandoline de Caspare Ferrari, et que le fond tapissé de fins copeaux d'épicéa placés de manière transversales se retrouve également dans a construction des mandolines de Giovanni Battista Maldura et Giovanni De Santis durant la deuxième partie du 19ème siècle. 

Ces derniers sont d'ailleurs considérés comme les maîtres ou du moins l'une des sources d'inspiration la plus forte chez Embergher. 

Certains suppose d'ailleurs un passage en tant qu'apprenti, de Luigi Embergher, dans l'atelier de Giovanni De Santis. 

Ainsi Luigi Embergher serait donc, le successeur de ces maîtres luthier. 

Ici ce modèle est un Orchestra 1, nommé ainsi dans la nomenclature des modèles Embergher est daté de 1906. 
Il s'agit d'un modèle élaboré pour les mandolinistes d'orchestre, avec une touche de concert.

Outre cela, certaines caractéristiques, autre que la date bien que corrélées à celle-ci, font de cette mandoline, un exemplaire singulier. 

En effet, la touche de concert s'arrête avant le bord de la rosace. Tandis que dans les années qui vont suivre, il la remplacera par une touche concert traversant entièrement la rosace. 

De plus, cette exemplaire témoigne des mandolines de l'époque d'Embergher où la plaque de protection était encore symétrique. Certain modèle possédaient déjà, comme des types B, une plaque de protection asymétrique situé du côté des cordes aiguës. 

C'est aux début des années 1910 qu'il "abandonna" les plaques de protection symétriques et allongea ses touches de concert afin qu'elles traverse toute la rosace. 
Années à partir desquelles sac popularité et sa production augmenta grandement. 

De ces faits, ce modèle Ochestra 1 de 1906 est d'autant plus singulier et rare. 


Caractéristiques techniques :

  • Table : Épicéa 
  • Fond : 20 côtes en  Érable
  • Manche : Érable 
  • Touche : Ébène 
  • Largeur au sillet : 25mm
  • Radius : Type Romain 
  • Frettes : 25 frettes 
  • Diapason : 330mm 
  • Profil : "V" Type Romain 
  • Pickguard : Écaille 
  • Pays de fabrication : Italie, Rome 
  • Année : 1906 
  • Finition : Naturelle 
  • Décorations : Repères de touche en nacre / Filets Érable-Ébène / Incrustations triangulaires en nacre sur la rosace 
  • Détails : Légère fente de table réparée et fixée 

Avec un très bon confort de jeu, cette mandoline saura vous ravir avec un son délicat, équilibré, avec de belles harmoniques, une bonne projection et un timbre typique des mandolines d'Embergher.

Livré dans un étui d'époque, de type napolitain. 

Avec certificat d'authenticité. 

Vus récemment